La réflexologie, tout comme l’auriculothérapie et l’acupuncture, considère qu’il est possible d’agir sur les différents organes et de rééquilibrer le flux d’énergie qui traverse le corps (Qi) en stimulant certaines zones dites 'réflexes', le redynamisant ainsi. Elle trouve son origine dans la médecine chinoise ; la réflexologie plantaire n’utilise pas d’aiguille. Il y a plusieurs écoles de réflexologie et celle que je pratique s’inspire d’Eunice Ingham (infirmière et physiothérapeute qui a partagé sa cartographie des pieds dans les années 1930, faisant suite au travail de Fitzgerald).

 

En fait, elle considère l’existence de points et de zones réflexes situés au niveau du dessous et du côté des pieds. Chaque zone ou point réflexe correspond à une partie du corps -l’ensemble des zones va le représenter dans sa globalité- et à différents organes et muscles (foie, cœur, poumons, reins…), aux systèmes hormonaux, ainsi que nerveux.